Créée aux États-Unis par les Français Rédouane Ramdani, Anas Bouassami et Pierre-Habté Nouvellon, Snipfeed vient de boucler une première levée de fonds de 200 000 dollars. Son idée : fournir, au travers d’une application, une information ultra-personnalisée à ses utilisateurs grâce à l’intelligence artificielle et ainsi lutter contre les fakes news.

C’est à l’UC Berkeley que Rédouane Ramdani, Anas Bouassami et Pierre-Habté Nouvellon se sont rencontrés et ont eu l’idée se s’associer pour lancer leur propre startup. Leur idée : créer un professeur particulier entièrement automatisé grâce à de l’intelligence artificielle : JenyAI.

Une innovation qui leur permettra d’intégrer rapidement l’accélérateur The Refiners à San Francisco mais aussi de revoir leur copie et d’opérer un pivot, quelques mois après leur lancement : « on s’est vite rendu compte que la génération Z lisait de moins en moins l’information mais que paradoxalement elle n’avait jamais été aussi connectée et engagée », explique Anas Bouassami, avant d’ajouter que « cette génération a envie de se cultiver et d’apprendre mais les deux premiers médias aux US pour les -25 ans sont Instagram et Snapchat… Les médias traditionnels étant délaissés, discerner une fake news n’est pas évident pour cette génération Z qui ne va pas aller chercher plus loin l’information ».

D’un professeur automatisé pour les écoliers, JenyAI se transforme alors en un spécialiste de l’information sur les réseaux sociaux et se rebaptise Snipfeed. En s’appuyant sur l’intelligence artificielle, celle-ci veut promouvoir des contenus informatifs auprès des jeunes en leur poussant des « snips », des informations courtes accompagnées de gifs ou de photos. Si l’utilisateur veut en savoir plus, il recevra alors un résumé de la news ainsi que des petits cours pour mieux comprendre ce qui entoure cette information. L’intelligence artificielle apprend des interactions afin de proposer le meilleur contenu à chaque utilisateur.

Et alors que la version beta de Snipfeed vient d’être lancée sur Messenger en anglais, ses fondateurs annoncent avoir bouclé un tour de table de plus de 200 000 dollars auprès de plusieurs investisseurs parmi lesquels Skydeck Fund, le fonds de l’accélérateur Skydeck, qu’ils viennent d’intégrer pour six mois.

De quoi accélérer le développement de leur produit aux États-Unis et en Europe, en préparant notamment sa sortie sur iOS et Android. À plus long terme, de nouvelles fonctionnalités y seront ajoutées comme des quiz ainsi que des “histoires” interactives réalisées par des professeurs reconnus. En attendant, Snipfeed revendique 7000 utilisateurs actifs situés majoritairement aux États-Unis et en Asie, avec une rétention de 70%.